Sentiers

L'histoire des GR®

Publié le 16 novembre 2020

Depuis 1947, sous la houlette des 115 comités départementaux et régionaux de la FFRandonnée, des milliers de baliseurs bénévoles ont jalonné, pinceaux à la main, blanc et rouge pour les GR®, jaune et rouge pour les GR de Pays ® (Grande Randonnée de Pays®), les 94 800 kilomètres de sentiers, que dessine, imagine, anime, valorise et entretient la FFRandonnée.

Des itinéraires qui épousent souvent des voies ancestrales, parcourent des sites naturels d’exception, s’inscrivent à la croisée des chemins de la culture, de l’art, de la nature et du patrimoine, gardent les traces du passé, mais savent évoluer pour se tourner vers l’avenir. Voies de voyages, de découverte de soi et des autres, gage d’aventure, ces itinéraires sont le fruit du travail d’une fédération en mouvement, qui n’a eu de cesse - depuis sa création - d’aménager, de protéger et de mettre en lumière le terrain de jeux des randonneurs.

Plus de 70 ans de complicité entre les hommes et les chemins

C’est à Jean Loiseau que nous devons la création des sentiers GR®. Passionné de marche et de nature, il parcourt les chemins de France et d’Europe, boussole et carte en main pendant une dizaine d’année après la première guerre mondiale.

  • En 1936, l’apparition des congés payés lui donne envie de partager sa passion de la marche. Il se renseigne sur les différents moyens de balisage de par le monde et s’intéresse particulièrement au parc des Appalaches aux Etats-Unis où le sentier à suivre est indiqué par des marques de couleurs peintes sur différents supports. Soutenu par le Camping Club de France, il met au point en 1946, les règles de signalisation du balisage GR® composé d’un trait rouge surmonté d’un trait blanc.
  • En 1947, le Comité National des Sentiers de Grande Randonnée est crée, sonnant ainsi le point le départ d’une belle et grande aventure, celle de la future FFRandonnée. La même année, le premier tronçon du GR® 3 est inauguré à Orléans. L’année suivante c’est au tour du GR® 1 en Ile-de-France. Un premier tronçon est inauguré entre Dammartin-en-Goel et Orry-la-Ville.
     
  • En 1951, le GR® Tour du Mont Blanc est réalisé. L’année suivante, les GR® totalisent 1000 km de sentiers. Le premier descriptif du GR® 3 est publié dans la revue « Camping Plein Air ».
  • En 1957, parait le 1er topoguide du GR® 1, c’est le début d’une longue série.
     
  • En 1964, la boucle du GR® 1 est achevée, le topo guide est publié dans la foulée.
     
  • En 1971, le Comité National des Sentiers de Grande Randonnée est reconnu d’utilité publique.
     
  • En 1978, le CNSGR devient la Fédération Française de la randonnée pédestre. La fédération assure désormais la représentation des randonneurs tout en conservant la mission technique du CNSGR : reconnaitre, baliser, et entretenir des itinéraires de randonnée, et publier les descriptifs correspondants.

La suite de l’histoire des GR® se confond avec celle de la FFRandonnée. En constante évolution, leur nombre est aujourd’hui de 345, répartis dans toute la France. Ils sont entretenus par plus de 8 900 bénévoles par l’intermédiaire des 115 comités régionaux et départementaux.

Vidéo sur l'histoire des GR® réalisée à l'occasion du 70ème anniversaire de leur création

Baliseurs, passeurs de rêves

La création d’un GR® ne s’improvise pas, pas plus que son homologation, son balisage, son entretien ou son animation. La FFRandonnée en est la garante indéfectible. Les baliseurs aménageurs qu’elle forme et agrée, en sont les chevilles ouvrières. Chargés de dénicher les sites grandioses qui accueilleront les nouveaux itinéraires, leur mission les conduit aussi à réhabiliter, aménager, débroussailler, animer les sentiers dont ils ont la charge mais également et plus récemment collecter des données numériques. Ces bénévoles, dévoués, contribuent à la sauvegarde des chemins pour les partager avec les 18 millions de marcheurs que compte l’Hexagone.

+ d'infos sur notre site MonGR.fr

Thématiques :