Un animateur de randonnée peut-il refuser un adhérent ?


Comme animateur, il a des obligations de sécurité envers les adhérents et les tiers. Il peut refuser ponctuellement un randonneur au départ d'une randonnée s'il estime que ce dernier n'est pas en capacité (physique ou autre) d'y participer . Mais il doit être en mesure de motiver son refus, sinon il pourrait être accusé de discrimination.

Par exemple, un équipement inadapté pour la randonnée randonnée prévue (chaussures, imperméable, boisson, pique-nique ...) ou une incapacité physique constatée lors d'une randonnée précédente peuvent être des motifs de refus.
Il est utile de faire figurer cette clause dans le règlement intérieur de l'association .
La responsabilité de l'animateur est engagée si, en cas d'accident, il est démontré qu'il y a eu faute de sa part (accepter un randonneur mal équipé ou n'ayant pas les capacités physiques). C'est la justice qui apprécie la sanction.
Notons qu' une décharge de responsabilité n'a aucune valeur légale.

FFRandonnée - maj sept.2018

FAQ
Quelles sont les prérogatives de l'animateur de randonn...
La formation des animateurs bénévoles dispensée par la...

Qui entretient les chemins ruraux ?
En vertu de l’article L.161-5 du Code rural et de la pêche mari...