La randonnée alpine


 
La randonnée alpine 
 

Terrain de pratique : 

  • Sorties en milieu montagnard enneigé sur des communes dont le caractère alpin est reconnu et cartographié par la Fédération, hors zone de glacier, sans limitation d’altitude, sur des itinéraires adaptés à la progression à pied ou à raquettes, à l’exclusion des terrains nécessitant l’utilisation des techniques ou matériels d’alpinisme, dans des randonnées pouvant être itinérantes.
  • Cette pratique étant soumise aux risques du milieu alpin enneigé, notamment celui du déclenchement accidentel d’avalanches, l’animateur et les participants doivent être en mesure de se porter assistance rapidement de manière autonome en cas d’accident.

 

Recommandations :
Equipement : le ou les animateurs sont munis d’un moyen de communication permettant de joindre rapidement les secours. Chaque membre du groupe est équipé d’un détecteur de victime d’avalanche, d’une sonde, d’une pelle à neige. Ces équipements de protection individuels sont régulièrement vérifiés. Un entraînement régulier à leur utilisation est un gage de sécurité.


Comités et Associations : le dépliant téléchargeable et imprimable est disponible avec vos codes d’accès dans la rubrique « Pratiques et Publics » dans l'espace fédéral. 

 
FAQ
Faut-il une formation minimale pour être animateur de r...
Il n'y a pas de formation minimum obligatoire mais l'obtention du b...

Quelle formation continue pour les animateurs bénévoles...
La sécurité des randonneurs est primordiale. La formation...