illustration bulle
illustration bulle
illustration bulle
Regain d’intérêt pour la randonnée

Le confinement provoqué par la pandémie de la COVID a renforcé la pratique de la randonnée dès qu’il a été levé. Pourquoi ce rush sur les sentiers ?

Publié le 14 avril 2021

Les Français, contraints de rester chez eux, ont redécouvert le plaisir de simplement marcher en plein air. Les sites de randonnée ont enregistré des pics de fréquentation, les ventes de topoguides ont progressé.

La Covid n'a fait qu'accélérer une tendance déjà ancrée dans les pratiques.
Selon la dernière étude Odoxa de 2020, 59 % des Français pratiquent la randonnée fréquemment ou occasionnellement. L’image change, les adeptes sont plus jeunes. C’est la première activité sportive en vacances.
La marche s'inscrit ainsi dans la mouvance du « slow », du tourisme durable et du souci de l'environnement.

La France a un atout : l'étroit maillage de sentiers qui sillonne le pays, soit plus de 180 000 km de chemins balisés.
Un réseau fragile : il est entretenu par des baliseurs bénévoles de la FFRandonnée. La plupart sont retraités, on peine à mobiliser les plus jeunes.

 Lire l’article publié par Géo " Pourquoi la randonnée n'a jamais été aussi désirable"

«  Lire aussi " La marche, sport préféré des Français"

illustration montagne
Lire aussi
illustration chemin