Tourisme et surfréquentation : la nature saturée en Corse ?



Des lacs du GR® 20 aux plages des Lavezzi, des Agriate à la réserve de Scandola, quelque trois millions de touristes vont venir admirer des richesses naturelles fragiles. Quotas, droits d’entrée, organisation plus stricte : comment concilier tourisme et protection des sites naturels ?

La surfréquentation des sites les plus prestigieux impacte l’environnement. Par exemple, dans la réserve de Scandola, le ballet des bateaux rompt le silence des calanques et perturbe la reproduction des balbuzards.
Cet été, l’Office de l’environnement de la Corse (OEC) va mettre en place des éco-compteurs sur plusieurs sites afin de connaître les chiffres réels de fréquentation, sur le GR® 20 et à Scandola notamment. La présence des agents de l’Office sera également renforcée.
Source : corsematin.com

FFRandonnée 02 juin 2019



Publié le 02/06/2019

 


FAQ
Une association doit-elle modifier ses statuts pour pra...
Ce n'est pas nécessaire pour une association affiliée FFR...

Voyages et séjours fédéraux : Quand entre-t-on dans le...
L’organisation et la vente de séjours et voyages par des a...