Les névés, un vrai danger pour les randonneurs en montagne au printemps



La présence de neige sur certains itinéraires de randonnée en cette mi-mai peut surprendre et parfois piéger les randonneurs les moins informés.
La neige est encore présente sur de nombreux itinéraires au-dessus de 1500 mètres à mi-mai.
Le risque le plus important, c'est la chute sur un névé, une chute qui peut être fatale, selon le commandant du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de l'Isère.
Les névés, plaques de neige tardive, ont du mal à fondre au-dessus de 1500 mètres et représentent un vrai danger.
Source : france3-regions

FFRandonnée 20 mai 2019



Publié le 21/05/2019

 


FAQ
Une commune peut-elle transformer un GR® en route ? Les...
Oui, une commune peut transformer en route un chemin rural qui lui appartie...

Le Brevet Fédéral est-il exigé pour l’animateur du séjour ?
Non, le Brevet Fédéral n’est plus exigé pour l&r...