Les itinéraires de randonnée

Les différents types de sentiers en France

Pays de contraste, la France propose des paysages variés susceptibles de plaire au plus grand nombre. De nombreux itinéraires permettent de partir à la découverte de son patrimoine naturel et bâti. Ils sont caractérisés par leur balisage spécifique et leur longueur.

Placés sur des éléments du paysage (murets,poteaux, arbres…) les balisages sont le plus souvent constitués de marques de couleurs. Ces marques de couleur ont pour objectif de guider le marcheur le long d’un itinéraire déterminé, lui offrant à la fois des gages de confort et de sécurité Selon la nature de l’itinéraire, les balisages diffèrent. Une partie de ces balisages est réalisée par la Fédération française de la randonnée pédestre.

D’autres institutions, comme l’Office national des forêts (ONF), ou des collectivités territoriales créent également des itinéraires de promenade ou de randonnée. Les balisages ne font pas tous appel à des marques de couleur, certains sont matérialisés par des poteaux indicateurs,  ou des flèches directionnelles.

 

Découvrez notre site monGR.fr

 

Les sentiers de la Fédération française de la randonnée pédestre

En France, la majeure partie des sentiers balisés est l’œuvre de la Fédération française de randonnée pédestre, qui est à l’origine des sentiers de Grande Randonnée (GR®), de Grande Randonnée de Pays (GRP®) et de Promenade et Randonnée (PR®).

Les sentiers de Grande Randonnée (GR®)
Les sentiers de Grande Randonnée ou GR® correspondent à des parcours de plusieurs jours ou de plusieurs semaines. Ces itinéraires sillonnent une région (par exemple le GR® 561, qui parcours le littoral et les îles du Morbihan), ou traversent plusieurs départements (le GR® 4, d’Aubusson à Saint- Flour). Certains GR® suivent des tracés historiques comme les GR® 65 et 653, par exemple, sont empruntés tous les ans par les nombreux pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les GR de Pays (GRP®)
Contrairement aux GR®, les GR® de Pays ou GRP® forment une boucle de plusieurs jours dans une région caractéristique (tour dans le Haut-Jura, tour du Cotentin, tour des monts d’Aubrac…).

Les sentiers de Promenade et Randonnée (PR®)
Les sentiers de Promenade et Randonnée proposent des circuits de quelques heures ou d’une journée maximum. Ils répondent ainsi à des besoins diversifiés : balades courtes adaptées aux familles, parcours de découverte thématique, entrainement aux GR®. Souvent créés en concertation avec les acteurs locaux (mairies, syndicats d’initiative, offices du tourisme, etc.), ils permettent de mieux découvrir le patrimoine local et départemental.

 

Découvrez la carte des sentiers sur monGR.fr

 

Où trouver des informations sur les sentiers?

La France compte 180 000 km de sentiers balisés couvrant tous les milieux. Il semble difficile au premier abord de faire son choix. Différents supports se relaient pour aider le randonneur à choisir l'itinéraire qui convient le mieux.

Les collections de guides de randonnée pédestre
De nombreux éditeurs nationaux et régionaux proposent des guides spécialement conçus pour les randonneurs. En plus de descriptions d'itinéraires, la plupart intègrent des renseignements touristiques sur les milieux traversés. Des informations pratiques y sont également présentes: points d'eau, accès aux poussettes ou fauteuil, toilettes publiques, etc.… Certains éditeurs proposent des collections thématiques: randonnées gastronomiques, naturalistes, découverte du patrimoine, etc….

+ Les topoguides de la FFRandonnée

La presse
Les différents magazines dédiés à la marche constituent une excellente source d’information à jour sur les itinéraires, et présentent des itinéraires souvent inédits ou des régions méconnues. Les revues consacrées à la nature contiennent aussi des fiches de randonnée.

+ Passion Rando Magazine

Les publications locales
Les parcs naturels, les offices du tourisme, les communes, les clubs de randonneurs, les associations naturalistes et de nombreux autres organismes locaux, proposent aux visiteurs ou aux résidents des descriptifs de sentier, gratuits ou payants, de la simple feuille photocopiée au véritable recueil de balades. La diffusion est essentiellement réalisée sur place.

Sur le Net…
Tous les éditeurs possèdent désormais leur propre site web. On peut ainsi facilement accéder à leur catalogue, obtenir un résumé de chacune de leurs publications, et commander des ouvrages en ligne. Les sites web des organismes touristiques consacrent également des rubriques à la randonnée. Certains proposent même des itinéraires détaillés et de nombreuses informations pratiques.

Sur les cartes
Les cartes 1/25 000 représentent en principe tous les chemins et sentiers existant physiquement sur le terrain. Il est important de vérifier la date d’impression de la carte et d’utiliser un document actualisé. Les itinéraires de randonnée sont signalés spécifiquement par un trait de couleur tracé par-dessus le chemin, avec souvent la mention du nom ou du numéro de l’itinéraire. Mais tous les itinéraires balisés ne sont pas systématiquement signalés sur les cartes IGN. Les itinéraires GR®, GRP® et PR® de la Fédération font l’objet d’un tracé exhaustif.

+ Les cartes IGN

Sur le terrain
Les itinéraires de randonnée font parfois l’objet de panneaux disposés sur le terrain, au départ du sentier, ou dans les lieux d’information : sur la place principale du village, à la maison de pays, au centre d’accueil touristique, ou au centre d’information du parc naturel…
 

+ d' informations sur notre site monGR.fr


Les principales informations à connaitre

Quelle que soit votre source d’information, il importe de connaître les principales caractéristiques de l’itinéraire choisi avant de partir en randonnée.

Distance
Si cette information, exprimée en kilomètres, est importante en plaine ou en région de relief modéré, elle devient moins significative en montagne, où l’ampleur de l’effort à fournir est dictée en grande partie par l’importance des montées et des descentes.

Dénivelé
Cette notion, énoncée en mètres, exprime la différence d’altitude entre le point le plus bas de la randonnée et le point le plus haut. Le guide mentionne toujours le dénivelé à la montée, dit dénivelé positif, et précise également parfois le dénivelé à la descente. Si la randonnée comporte plusieurs montées et descentes successives, le guide indique le total des montées (dénivelé cumulée).

Durée de la randonnée
Critère déterminant de choix d’une sortie, elle est fonction des deux notions précédentes, distance et/ou dénivelé. La durée est calculée sur la base de rythme de marche d’un randonneur moyen, ni débutant ni fonceur, et sans les pauses, soit en général 4 km/h en plaine et, en montagne, 300 à 350 m de dénivelé en montée par heure, de 400 à 500 m de dénivelé pour les descentes. Si vous randonnez souvent, il est toujours intéressant de comparer votre durée effective de marche aux horaires indiqués dans les guides, pour évaluer votre rythme de marche.

Altitude maximum
L’altitude maximale atteinte au cours de la sortie est importante à connaître en montagne, car elle déterminera la nature du terrain, les risques d’enneigement, l’équipement personnel à prévoir.

Le niveau de difficulté
Si plusieurs stations de montagne ont classé leurs sentiers par niveaux de difficulté : du vert (facile) au noir (très difficile), comme ce qui existe pour les pistes de ski et si les éditeurs de guides ont mis en place leurs propres systèmes : certains décrivent les difficultés (exemple : passages glissants par temps de pluie), d’autres préfèrent donner une appréciation générale sur l’itinéraire, exprimée par des pictogrammes (par exemple deux chaussures : difficulté moyenne), ou par un qualificatif (randonnée facile) : il n’existe pas de système unique de cotation des difficultés d’une randonnée.

Toutefois la fédération travaille actuellement à un système de cotation visant à devenir une référence en la matière. Basée sur 3 critères (Effort, Technicité et Risque) étagés selon 5 niveaux (du plus facile au plus difficile) cette cotation est en cours de mise en place.
+ La cotation des itinéraires de randonnée pédestre

Un tracé de l’itinéraire
Indispensable pour visualiser la balade, le tracé est souvent dessiné sur un croquis plus ou moins précis. Sur certains guides, dont les topo-guides® de la Fédération, il est représenté sur un véritable extrait de carte IGN. Cette dernière solution permet d’avoir sous les yeux simultanément la carte des lieux et le descriptif.

Les références nécessaires de la carte
Les guides de randonnée indiquent en général les références de la carte 1/25 000 à utiliser.
 

Découvrez la carte des sentiers sur monGR.fr

 

FAQ
Peut-on utiliser des locaux qui ne sont pas prévus pour...
Oui, à condition d'avoir l'aval de la commission de sé...

Existe-t-il une carte des GR® en ligne ?
On trouve une carte du réseau des GR® sur le site de la FFRandon...