Qui sommes-nous

Marche en ville

Publié le 26 janvier 2021

Le baromètre des villes marchables

La Fédération française de la randonnée pédestre et ses partenaires de la plate-forme associative « Place aux piétons » (Rue de l’Avenir et 60 Millions de piétons) ont lancé un Baromètre des villes marchables. Jusqu’à mi-mars 2021, les Français sont invités à donner leur avis sur la « marchabilité » de leur commune en répondant à un questionnaire en ligne.

Ce baromètre a pour objectif d’évaluer la marchabilité des villes françaises à partir de l’avis des piétons autour de cinq indicateurs principaux :

- Les pratiques des français et leur ressenti global sur le quotidien de la marche,

- La sécurité des déplacements à pied,

- Le confort des déplacements à pied,

- L’importance donnée aux déplacements à pied par les communes,

- Les aménagements et services spécifiques pour les marcheurs.

Ces indicateurs répondront au besoin de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à pied quels que soient leur âge, motif et fréquence de déplacement. Ils permettront d’améliorer les politiques territoriales et nationales de développement de la marche.

Votre avis compte ! Pour une ville agréable et sûre, remplissez et faites remplir le baromètre des villes marchables :

Participez au baromètre des villes marchables janvier 2021

Suivez en temps réel, le nombre de questionnaires remplis ville par ville :

Le baromètre permettra de publier en mai 2021 un palmarès national des villes marchables. Il est porté par la Fédération française de la randonnée pédestre en association avec Rue de l’Avenir et 60 Millions de piétons dans le cadre du collectif « Place aux piétons » et soutenu financièrement par l’ADEME, le Ministère des Sports et Rue de l’Avenir. Son comité de pilotage réunit des acteurs représentatifs de l’univers de la marche : services de l’État, collectivités, entreprises, associations.

Pourquoi la FFRandonnée s’engage pour la marche en ville ?

La marche est la première mobilité active dans les villes. Elle est plébiscitée par les Français qui en font le premier mode de déplacement, au regard du sondage IPSOS/ARF (2019) révélant que 72 % de nos concitoyens déclarent marcher. Que ce soit pour une marche utilitaire du quotidien, une promenade ou une randonnée sportive, la ville est devenue un territoire de marche. Cependant des progrès sont possibles pour rendre les villes « marchables ».

Dans un contexte d’urbanisation croissante où l’espace public se complexifie, les marcheurs ont du mal à trouver leur place dans ce nouvel écosystème. En ville le randonneur est un piéton qui rencontre les difficultés de tous les piétons : trottoirs encombrés, cohabitation difficile avec les autres moyens de déplacement, coupures urbaines, information défaillante, incivisme des riverains… Au moment où les mobilités actives sont promues, la marche, premier des moyens de déplacement, doit être mise à l’agenda des politiques publiques et le piéton pris en compte dans les politiques urbaines.

Une responsabilité sociétale

Améliorer le quotidien du piéton qu’il soit marcheur, promeneur ou randonneur, c’est un défi que la FFRandonnée a décidé de relever.

Au moment où 80 % des français habitent en zone urbaine et où la marche s’affirme au centre des enjeux d’urbanisme, de santé, de changement climatique, de qualité de vie, de lien social ou encore de dynamisme économique des centres villes il est de la responsabilité de la FFRandonnée d’apporter sa contribution à la préservation et au développement d’une activité, la marche, au cœur de notre modèle social.

Cet engagement sociétal, la FFRandonnée l’a déjà eu au lendemain de la deuxième guerre mondiale quand une poignée de randonneurs éclairés se sont organisés pour sauvegarder les chemins ruraux. Dans leur prolongement la fédération apporte aujourd’hui une contribution à l’aménagement du territoire, au tourisme, à l’environnement. Forte de cette expertise de la randonnée depuis plus de 70 ans, elle souhaite mettre ses connaissances acquises dans l’aménagement de l'espace rural au bénéfice des politiques urbaines dans les domaines de l’urbanisation, de la culture, du tourisme, de la santé et de l'éducation et ainsi apporter sa contribution à l’amélioration de notre qualité de vie dans les espaces urbains.

Un écosystème Marche en ville

Sur la base d’un manifeste fondateur, en juillet 2020, trois associations nationales - Rue de l’Avenir - 60 Millions de Piétons et la Fédération française de la randonnée pédestre - ont décidé d’unir leurs forces au sein d’une plate-forme associative « Place aux piétons » pour promouvoir une ville dans laquelle le piéton a toute sa place. L’union de ces trois partenaires aux compétences complémentaires doit leur permettre ensemble de couvrir toutes les dimensions de la promotion de la marche. Des plates-formes territoriales sont en cours de création.

 

Une stratégie en marche

Le baromètre de villes marchables constitue d’une des premières actions d’une stratégie nationale de la FFRandonnée sur le thème de la marche en ville initiée en 2019. Une réflexion sur les itinéraires de marche et randonnée en milieu urbanisés, un colloque national sur la marche en ville à Marseille, la production de documents techniques, des prises de positions régulières dans les médias de concert avec l’ensemble des partenaires de « Marche en ville » comptent parmi les actions d’ores et déjà programmées pour l’année 2021.

Renseignements : marche-en-ville@ffrandonnee.fr